Workshop Jouer dans l’univers de l’autre

envoyer l'article par mail

Philippe Muyard (Amadeus Rocket, Lyon) vous propose de participer au workshop "Jouer dans l’univers de l’autre" !
Licence de spectacle 2ème catégorie - n°2-1040293

SAMEDI 12 ET DIMANCHE 13 JANVIER 2019
WORKSHOP : JOUER DANS L’UNIVERS DE L’AUTRE avec Philippe Muyard de Amadeus Rocket (Lyon) au Manding’Art

- Le Manding’Art
1bis rue du Dr Paul Pujos
Métro ligne A Marengo SNCF à 5 min

- Le samedi 12 et le dimanche 13 janvier
de 10h à 17h
- stage ouvert aux comédiens improvisateurs ayant au minimum 1 an d’expérience
- En parler sur Facebook


- tarif normal : 120€
- tarif early bird (4 jours avant la date du stage) : 110€
- tarif groupe (4 earlybird minimum) : 100€
- tarif adhérent de la Bulle Carrée (sans limite de date) : 100€
- tarif groupe adhérents (4 adhérents minimum) : 90€
*+frais de réservation



Focus sur le Workshop

Souvent, on rechigne à entrer sur des scènes avec un univers, une catégorie ou un environnement qu’on ne maitrise pas. Ce workshop propose de faire face à cette appréhension et de se jeter à corps perdu dans la proposition de l’autre sans avoir à surenchérir pour que cela corresponde un peu mieux à ce que l’on sait faire.
Prendre des risques, sortir de sa zone de confort, s’aventurer sur des chemins inconnus ? Évidemment puisque que le chemin n’est plus à tracer, il n’y a plus qu’à interpréter. Facile à dire, grisant à essayer mais difficile à faire.
Ce workshop met en avant les capacités d’écoute, d’acceptation et de lâcher-prise de l’improvisateur. Il demande de l’engagement et une envie de se satisfaire d’interpréter un beau personnage dans un univers bâti par d’autres.

Focus sur le formateur

Du haut de ses 1m89, 20 ans d’improvisation vous contemplent. Car oui, physiquement c’est un colosse, un homme qui ne peut pas passer inaperçu.
Il aime cela jouer la comédie, viscéralement. C’est un acteur de l’instinct qui continue d’apprendre son métier.
En improvisation on serait tenté de dire qu’il a tout essayé. Faux : il lui reste encore des terres à défricher et c’est cela qui lui plait.
Des centaines de spectacles spontanés, improvisés, pour fabriquer le comédien d’aujourd’hui.
Sa came, ce sont les histoires. Qu’est-ce qu’on raconte ? Qu’est-ce que tu mets de toi dans ton improvisation ? Tout forcément puisqu’il n’y a que de toi dont tu puisses te servir.
L’improvisation ne peut être pratiquée que par des gens riches, sinon cela fait de pauvres improvisations. C’est la lutte permanente que doit vivre l’improvisateur. Continuer de s’enrichir pour nourrir sa bête interne qui recrachera sur scène, parfois pêle-mêle, ses douleurs, ses émotions, ses rires et ses pleurs. Mais il ne se recrache jamais lui-même, l’improvisateur est bien trop malin pour cela. Il utilise des artifices, des personnages, des masques, il mélange tout et fait croire. C’est cela finalement : l’improvisateur fait croire. Et on ne lui demande rien d’autre.

Le Manding’Art



Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec SPIP