Workshop Le corps moteur : mouvement et mobilité

envoyer l'article par mail

Les Parvenus propose leur workshop Le corps moteur : mouvement et mobilité
Licence de spectacle 2ème catégorie - n°2-1040293

SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018
WORKSHOP : LE CORPS MOTEUR : MOUVEMENT ET MOBILITÉ avec Bruno Coulon et Mattias De Gail (Paris)
au Manding’Art

- Le Manding’Art
1bis rue du Dr Paul Pujos
Métro ligne A Marengo SNCF à 5 min

- Le samedi 24 novembre 2018
de 9h à 16h
- stage ouvert aux improvisateurs ayant au minimum 1 an d’expérience
- En parler sur Facebook


- tarif normal : 60€
- tarif early bird (4 jours avant la date du stage) : 55€
- tarif groupe (4 earlybird minimum) : 50€
- tarif adhérent de la Bulle Carrée (sans limite de date) : 50€
- tarif groupe adhérents (4 adhérents minimum) : 45€
*+frais de réservation
Pass de 4 workshops minimum (hors groupe) : 5€ de réduction sur chaque tarif
Pass de 7 workshops minimum (hors groupe) : 10€ de réduction sur chaque tarif



Focus sur le Workshop

Au commencement, les corps.
Retirer la parole compréhensible pour mettre l’organique -la chair, les émotions- à l’origine et au centre du Je(u). En partant du principe que tout corps prime et peut, en supprimant le verbe du jeu, le joueur densifie sa présence et développe la parole silencieuse. Incarner plutôt que textualiser, et ainsi dire sans parler.
Nous explorerons le chemin d’expression suivant dans les deux sens : du mouvement intérieur – ce que je ressens – vers la mobilité et le geste – ce que je fais - du corps poétique et vice-versa.
Nous verrons comment les mots peuvent être absorbés, restreints et ainsi la théâtralité renforcée. Pour laisser naître, lorsqu’elle advient, une parole bonifiée par l’expérience physique.

Focus sur Bruno Coulon

Après l’obtention d’une Licence en Droit à l’Université de Bourgogne, il intègre le cycle long de L’Ecole du Jeu, dirigée par Delphine Eliet en 2012. Il intègre ensuite le Théâtre Variable N°2 en 2013 et participe à la création de Ordonne tes restes la même année, puis La Femme® n’existe pas en 2017.
Formé au jeu marionnettique par Jean-Philippe Desrousseaux, il joue sous sa direction dans diverses productions dont notamment Hyppolite et Aricie ou La belle-mère Amoureuse en 2014, ou Pierrot Lunaire en 2016. Le même metteur en scène le dirige dans La Guerre des Théâtres en 2015 donnée entre autres à l’Opéra Comique de Paris et l’Opéra de Nantes ou Bruno joue le rôle masqué d’Arlequin.
Depuis 2007, et sa rencontre avec l’improvisation, Bruno Coulon multiplie les représentations, les formations et les rencontres. Ce parcours l’amène à jouer en France, comme à l’étranger. Il est également formateur référent à la LUDI-idf.

Focus sur Mattias De Gail

Mattias De Gail commence sa formation au Théo Théâtre en 2003.
En 2008 il crée L’amicale du grand chauve, une troupe de théâtre avec laquelle il participe au Festival des Bonimenteurs de 2006 à 2012 au Théo Théâtre et au Festival des Tréteaux d’été depuis 2010 à Fresnay sur Sarthe.
Pour approfondir son travail de comédien, il intègre le Conservatoire d’Art Dramatique du 14ème arrondissement de Paris sous la direction de Jean-François Prévand puis Nathalie Bécue.
En 2013, il entre à l’ESAD (École supérieur d’Art Dramatique) sous la direction de Serge Tranvouez. Il découvre et commence l’improvisation à la LUDI-IDF (Ligue Universitaire d’Île de France) en 2007. Il en devient Président en 2009, il forme encore aujourd’hui les jeunes générations de la LUDI.

Le Manding’Art



Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec SPIP